Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2009

Finalement, j’ai eu mes résultats du Prénatest.  C’est dire comment ils n’inquiétaient personne faut croire…

Si on ne prend que les risques reliés à mon âge, mes chances étaient de 1/250…  Probabilité tout de même assez élevé.

Mis en contexte avec les résultats du test sanguin et de l’échographie, cette probabilité est descendu à 1/1540.    Probabilité trop basse selon mon doc pour s’inquiéter…

Bébé bouge.   Son coeur va bien.  Ma bedaine s’est stabilisé.  J’ai l’impression de le porter pas mal plus vers l’intérieur, comme à mon premier que vers l’avant comme à Poussin.  Tant mieux.  Ça me fera ça de moins à souffrir en fin de grossesse…  ET si je me fie aux reflux gastrique que j’ai depuis le début, je risque d’accoucher d’un petit poilu.  J’espère au moins qu’il sera blond lui aussi.  Ça va moins paraître…

😉 

16 dodos avant l’échographie.  J’ai hâte de savoir dans quelle gamme de couleurs je dois magasiner…

Publicités

Read Full Post »

Papa Coq, c’est un fou de la musique de tout genre.  La couvée à été élevé avec, et elle fait partit de notre vie quasiment à tout les jours.

Poussin chante à tout bout de champs  Petit-Poulet a été auteur- compositeur à ses heures et malheur à moi si je répètais pas ses lyriques selon son ton.   »La madame qui échappe ses lunettes dans la toilette » a été son plus gros hit.  Je sais pas si je suis celle qui lui a inspiré cette chanson (j’ai les lunettes mais elles n’ont jamais été dans la cuvette) mais n’empêche qu’elle durait un bon 4 minutes de temps.  Et on repartait à zéro s’il avait à me reprendre…  Alors on parle ici d’un 15-20 minutes facile.

Tout ceci pour dire que je crois que les chansons qui nous trottent en tête en dise long sur notre état d’esprit…  (Bon, je vois pas trop le lien, mais j’imagine que ça doit être parce que la musique fait partit de notre vie)  😉

Aujourd’hui, y a  »Blame it on the rain » de Milli Vanilli  qui me revient encore et encore…  ET je crois sincèrement que c’est ce qui me rend tristounette et moins patiente: la maudite température platte des derniers jours.

J’espère que le weekend et la chaleur qui s’annonce saura balancer le tout…

Hum.  S’il annonce vraiment 26-27 degré, faudra bien que je m’occupe de mon épilation plus que déficiente.  Ce serait dommage de faire peur aux voisins…

😉

Read Full Post »

Article utopique s’il en est un.

Je suis tannée, saturée des gnagnaneries qu’on retrouve sur tout les forums.  On s’y monte la tête en groupe, à savoir qui a vécu la pire histoire  »pro-allaitement ».  Et puis oublié ça si vous êtes dans l’autre clan.  C’est un trip de lichage de bobos en groupe et vous n’y avez juste pas votre place parce que VOUS, vous ne savez pas ce que c’est qu’avoir de la pression de la part de tous pour allaiter.

On est toute d’accord que vous pouvez avoir certaines pressions de la part du système de santé.  On est d’accord aussi qu’il y a des infirmières qui forcent un pas mal la dose…  ET que vous pouvez vous sentir coupable de ne pas choisir l’allaitement.  (ou que vous devez l’abandonner pour X raisons).

Peut-on s’entendre aussi que se taper dans le dos avec nos histoires d’horreur n’aide en rien à la cause?

Ok, le Mieux-Vivre ne vous a pas dédié un chapitre complet sur la formule maternisé.

Ok, les cours prénataux n’y touche pas du tout.

Mais MOI, quand j’ai accouché  de mon premier, je n’avais jamais réfléchit à la question.  J’essayais l’allaitement mais la formule était aussi une option.   Je prenais les informations qu’on me donnait pour ce qu’ils étaient.  Qu’un supplément d’infos…  Comme je n’avais pas focusé sur un accouchement naturel à tout prix non plus.  L’épidurale, le nubin, voire même  la césarienne en cas d’urgence bien sûr, mais au même titre que la préparation…  On essaie et si ça marche pas, ben y a des alternatives.

Alors quand Petit Poussin a passé à la formule, j’ai pas ouvert mes notes de cours prénataux ni pleurer devant le manque d’informations du Mieux-Vivre.

Vous savez ce que j’ai fait?  J’ai tourné la cacanne de poudre de bord et j’ai lu les instructions.  Et oui.  J’ai fait ça moi.  Et ça c’est passé comme un charme.

Mais ça, c’était avant de m’intéresser aux forums de mamans…  Ou j’y ai découvert un monde plein de ressentiments face à tout plein de trucs qui ne mérite même pas qu’on s’y attarde vraiment.

ET là, c’est soi mon besoin de sevrage du net ou les hormones, mais je vous avoue que ça me tape sur les nerfs.   C’est toujours la même histoire.

On pourrait pas vivre dans un monde ou on arrête de se victimiser pour tout et pour rien et faire notre petite affaire sans s’inquiéter plus qu’il faut de ce que la méchante infirmière a bien pu nous mettre comme pression pour nous pousser à l’allaitement??

Sur ce, je ne parlerai plus de cette question.  C’est un problème qu’on ne règlera jamais et dont faut faire avec…  Alors comme ça me fait du bien d’en parler (c’est à ça que sert un blog, non?) ben ça sera ça  de gagné.  Suffit juste qu’à partir de maintenant, tout ce qui touche le sujet me coule sur le dos comme de l’eau sur le dos d’un canard.

C’est à suivre.

Read Full Post »

Oups…

A voir ce que j’ai écrit aujourd’hui, je peux dire sans me tromper que j’ai compensé pour mon manque de contact MSN….

😉

Read Full Post »

Et pis tant qu’a être dans les confidences, en voilà une autre de mes petites manies du printemps, qui me coûte cher de chiro…

Les pissenlits.

EN tant que tel, je me lève pas la nuit pour les haïr.  Nenon.  Mais c’est qu’ils répondent parfaitement bien à mon besoin de mettre mon cerveau au neutre…  Je ne suis pas une freak non plus.  Je n’arrose pas mon terrain contre l’envahisseur.  Je le contrôle aux endroits ou il en a besoin ou si vous voulez, j’équilibre le rapport entre mon gazon et les fleur jaunes…

Alors donc, j’aime prendre mon petit bâton langue-de-serpent comme je l’appelle et m’atteller à la tâche, à 4 pattes dans le gazon.  Quand celui-ci est un peu humide, c’est encore mieux…  Je plante mon arrache-pissenlit sur le bord de la racine et puis je lève tranquillement.  Ça résiste toujours un peu.  J’y mets un peu plus de force et là, si c’est fait selon les règles de l’art, c’est l’apothéose et on entend bien clairement le  »POC » que le bruit de la racine qui cède fait.  On agrippe la base et on tire tranquillement…  Et là, c’est toujours une surprise…  Si on est chanceux, on tire on tire et on tire encore et la racine complète se montre.  ET c’est la joie totale…  On l’a eu la maudite!!!!  Et c’est encore mieux quand elle est bien grosse et lloooonnnngggguuuuuueeeee à souhait.  Sinon, on lui donne rendez-vous au printemps suivant, en espérant qu’il aie le temps de se refaire une beauté…

L’année dernière, j’ai essayé le truc qui les arrache sans avoir à se pencher…  Je suis pas certaine d’avoir beaucoup apprécier…  On peut aller tellement vite qu,on perd la notion et on fait un méchant massacre.  Des bouts de pelouse enlevés.  Des trous partout parce que même s’ils conseillent de remettre la terre collée aux racines dans leur place, on le fait pas parce que ça veut dire de se pencher et si on veut ce bidule-arracheur, ben c’est pour justement éviter de se pencher…  On devient fou.  On veut juste arracher, arracher, arracher et en faire plus possible.  Non, y a rien de plaisant là-dedans…  Ne dénaturons pas le processus svp.

Alors cette année, je vais gratter mon petit 2 pouces de compost si durement acquis et je vais me promener avec un petit seau du bac à sable des boys et armé de ma fourchette-anti-pissenlits sur mon terrain, tracquant à la fois la surpopulation et les trous causé par l’outil-de-l’enfer de l’année dernière.  Vais m’en refaire un beau terrain…  ET si en plus je pouvais y ajouter de la semence à mon compost ce serait encore mieux….  Faut pas que j’oublie d’en demander à mon Papa Coq…  C’est pour une bonne cause….  Il pourra pas dire non.

Read Full Post »

Petite manie…

Je me relisais sur mon compost et parlant de vers de terre bien gras, je me suis dit que je ne vous avais jamais parlé de ma petite manie qui fait bien rigoler mon Coq et dont j’ai bien peur, que je suis en train de repasser à la couvée…

Qui dit printemps, dit vers de terre qui font la fiesta sur l’asphalte par temps de pluie.  Qui dit fiesta de vers de terre sur l’asphalte par temps de pluie, dit corps morts de ces dits vers de terre qui ce sont mis au travers du chemin de nos pneus au moment inopportun et vision d’horreur une fois que tout est séché.  L’hécatombe.

ET on sait tous que les vers de terre, c’est bon pour l’aération du gazon.

Alors moi, depuis toujours, j’ai tendance à ramasser ceux que je vois et les relancer dans mon gazon (pas celui des voisins, nenon, le mien). 

Ben oui.  Ça me lève pas le coeur et si c’est un peu gluant, c’est rien qu’un kleenex ne peut enlever (et un nettoyage de mains par la suite et pis même encore, je me dit que c’est pas de la crotte, alors je rush pas à la salle de bain non plus…)  😉

Pour les ramasser, c’est une technique particulière.  Faut d’abord les toucher pour les faire réagir et les faire se recroqueviller.  Ensuite, faut profiter qu’ils se tortillent pour l’attrapper, sinon, on s’écorche le bout des doigts sur l’asphalte.  On apprend ainsi, assez vite, que les p’tits vers de terre nés depuis peu, donc filiformes, sont très difficiles à ramasser et ne constitue donc pas une priorité.  On commence par les gros, bien gras.  De un parce que ça se ramasse plus facilement – on se penche et hop, on se relève.  Ni vu ni connu.  On pourrait ramasser un sou tombé et on ferait le même mouvement…  Donc notre honteux secret reste caché.  De deux, un gros ver de terre écrapoue ou qui a juste pas eu le temps de se rendre ou il allait, une fois que le sol sèche, ça prend plus de temps pour mourir.  Et moi, voir des bêbêttes mourir dans une longue agonie, je peux juste pas.   Pas mal plus facile à ignorer les plus petits.  Et pis de toute façon, ils résistent pas longtemps non plus.  ET de 3, plus les vers de terre sont gros, plus ils font de gros trous dans mon terrain et mieux c’est.  Notre terrain est glaizeux et le compactage terrible là ou on passe souvent.  On a besoin de tout l’aide possible pour garder un beau gazon.

😉

————————–

Mais y a mon Coq qui qui a sa propre théorie sur la question.  Il croit que le but ultime d’un ver de terre, c’est de se rendre aux égouts.   Alors a chaque pluie, ils peinent, ils peinent pour s’y rendre.  Alors que leur but est à proximité, y a moi qui arrive et les ramasse pour les remettre dans le gazon.  Selon lui, à chaque fois que je les lance dans le gazon, ils crient et hurlent   »Maudite folle!!!! » de rage…

Read Full Post »

Grosse décision de prise.

Il ne me reste que 5 mois et des poussières de travail (en fait, pour tout vous dire, il ne me reste QUE 142 jours avant mon départ) et je DOIS réussir à me débarasser de cette habitude d’avoir toujours mon MSN d’ouvert, d’aller prendre mes courriels au 5 minutes et de me promener sur mes forums préférés et ça, c’est sans parler de cette habitude d’écrire mes articles sur les heures du bureau ou ma liste quotidienne d’une 20aine de blogs à lire…

C’est que mon travail est routinier, ennuyeux et que j’aime fonctionner avec un peu de pression.  Alors j’imagine que j’ai pris ces mauvaises habitudes pour m’en créer.  MÊME si je sais pertinemment que ce n’est pas bien.  Z’inquiétez-vous pas.  (Et ça explique aussi le temps que j’ai pour compter les jours avant mon départ – 142, les prochains congés – 32, les vacances -93, mes prochains rdv -3 ou toute autre bonne raison que je peux trouver à ce moment-là…)

😉

Alors ce matin, j’ai entâmé l’étape 1.  Enlever MSN de mon ordi.  Je résiste bien pour le moment.   Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas résister…  Je vis très bien sans les weekends et pour moi, l’ordinateur est une valeur très négligeable quand je suis à la maison. 

Lundi prochain, l’étape que j’aimerais passé, c’est celle d’aller sur mes forums qu’une fois le matin, en arrivant (j’arrive toujours plus tôt).  Ensuite, laisser les réponses s’accumuler jusqu’au soir.  Donc, j’imagine que pour me rendre les choses plus faciles, faudra aussi que cette étape se fasse avec la suivante, soit celles de ne plus lire mes courriels…  De toute façon, la seule raison pour laquelle je les lisais étaient pour les réponses automatiques aux posts répondus (ou aux commentaires sur les blogs).

Alors voilà.  D’ici peu, quand on me remplacera pour mon année de congé, je partirai l’esprit tranquille…

😉

Read Full Post »

Older Posts »